• Questions - Réponses

    Notre église est-elle œcuménique ? 

    Il faudrait déjà savoir ce qu'on n’entend par œcuménique ? Si vous voulez dire que pour nous, il y a un même Dieu pour toutes les religions confondues, alors, notre réponse est clairement non, nous ne sommes pas œcuméniques, mais des chrétiens protestants évangéliques qui croient à ce qui est écrit dans la Bible.

    Pour nous, les valeurs fondamentales bibliques ne sont pas une doctrine religieuse fondée par un groupe ou un homme, mais elles sont bien un dogme établi par Jésus-Christ, homme et Fils de Dieu à la fois,  et qui met au premier plan Dieu et la Bible. En somme,  la Bible avant la religion et Dieu au dessus de tout.

    La doctrine de Jésus-Christ dans une perspective chrétienne de 2 Jean 1:9  dit : «Quiconque transgresse, et ne demeure pas dans la doctrine du Christ, n’a point Dieu. Celui qui demeure dans la doctrine du Christ, il a le Père et le Fils. »

    Les doctrines bibliques sont des règlements, des principes sur la VERITE de Dieu. Dieu désire que l’Homme (hommes et femmes) respecte ses lois, sa doctrine sur les différents sujets. Ainsi le mot Doctrine signifie un ensemble de croyances ou opinions religieuses professées par une religion. Or dans la Bible, il y a beaucoup de doctrines que Dieu désire que le chrétien, que son peuple respecte et mette en pratique.

    Où un chrétien apprend-il les convictions de base du christianisme ? Les enseignements chrétiens proviennent de l’Écriture. La Bible dans 2 Timothée 3.16 (SEG) précise : « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice (…). »

    Ainsi, tout homme qui confesse de sa bouche que Christ est le Seigneur, est enfant de Dieu, et par extension un frère ou une sœur dans la foi. 

     

    =======================================================================================

    Comment être sûr d’être sauvé ? N’y a-t-il pas un purgatoire ?

    Tout d’abord, le purgatoire est une invention humaine qui date du 11ème siècle pour amener les fidèles à payer des “tolérances” aux évêques et aux prêtres, afin de s’acheter des passe-droits au ciel… ce qui devenait fort lucratif pour l’église. Intéressez-vous à l’histoire de l’église, et vous découvrirez comment les hommes ont inventé bien des dogmes qui ne trouvent aucun fondement dans la Bible.

    Il est écrit : “Si tu confesses de ta bouche Jésus comme Seigneur, et que tu croies dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité‚ d’entre les morts, tu seras sauvé” (Romains 10.9). L’assurance du salut vient de la foi dans ce que Jésus a réalisé à la croix pour nous. Il n’y a rien à ajouter au sacrifice du Seigneur : “tout a été accompli” disait Jésus-Christ sur la croix avant d’expirer. Le croyez-vous ?

    Il est intéressant de remarquer également que cette foi dans la vie et la résurrection du Christ est toujours précédée d’une confession de la bouche qui elle, est précédée d’une repentance personnelle devant le Seigneur. Cette repentance vient de ce que l’Amour du Christ est reçu dans notre cœur d’une manière si imméritée et pourtant donné gratuitement.. C’est la Grâce.

    Le problème d’un doute au sujet du salut repose sur les croyances qui ont été bâties faussement par des religions, prétendant qu’il fallait “faire” quelque chose pour gagner son salut. Mais il est écrit clairement dans Ephésiens : “Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres afin que personne ne se glorifie.” (Ephésiens 2: 8-9).

    Le croyez-vous ?

     

    ====================================================================================

    Christ est-il Dieu ?

    Découvrez avec nous de nombreux versets de la bible qui montrent bien que Jésus est non seulement Fils de Dieu, mais qu’il est bel et bien Dieu.

    Le prophète Esaïe appelle le Messie –Jésus-, Emmanuel, ce qui signfie « Dieu avec nous ». (Esaïe 7, 14). Cette parole est reprise par l’ange qui annonce à Marie l’accomplissement de cette prophétie (Matth. 1, 23).

    Par ailleurs, le même Esaïe dit, en parlant de Jésus : « On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu Puissant, Père Eternel…. » (Esaïe. 9, 5)

    Au chapitre 1 de son évangile, l’apôtre Jean présente Jésus comme la Parole, et il dit : « La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu…. Toutes choses ont été faites par elle… » (Jean 1, 1-3) Or, cette « Parole s’est faite homme, elle a habité parmi nous…. Nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père. » (Jean 1, 14)

    Cette Parole est donc bien Jésus.

    De plus, dans Jean 5, 18, il est dit que « Les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir.. ; parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu ».

    Avant les chrétiens, les disciples de Jésus ont également reconnu qu’il était Dieu. Ainsi, après la résurrection, reconnaissant son maître, Thomas s’écrie : « Mon Seigneur et mon Dieu » (Jean 20, 28).

    Dans CoL. 1, 12-17, l’apôtre Paul dit de Jésus qu’il est l’image du Dieu invisible » et dans Phil. 2, 6, il affirme que Jésus « est de condition divine, il n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver ».

    Voyons à présent comment nous retrouvons chez Jésus des caractéristiques identiques à celles de Dieu, le Père.

    Dans Jean 14, 8-11, quand Philippe demande à Jésus de leur « montrer le Père », Jésus répond : « Celui qui m’a vu a vu le Père ».

    Dans Esaïe 44, 6-8, Dieu dit : « Je suis le premier et le dernier…Y a –t-il un autre Dieu en dehors de moi ? Il n’y a pas d’autre rocher…» ; Jésus affirme dans l’Apocalypse : « Je suis le premier et le dernier ». (Apoc. 1, 18) et dans 1 Cor. 10, 4, Paul affirme qu’ « ils buvaient à un rocher spirituel qui les accompagnait et ce rocher était Christ. »

    Toujours dans l’Apocalypse, « Je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant. » (Apoc. 1, 

    Plus loin dans ce même livre, alors que le fils de l’homme se montre à Jean, par une vision, il lui dit : « Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin ». (Apoc. 22, 13)

    Qui est le créateur de toutes choses ? La bible nous enseigne que c’est Dieu ! (cf. Esaïe 44, 24 et Ps. 102, 25-26)

    Dans Col. 1, 16, il est écrit que « …en lui –Jésus-, ont été créées toutes les choses…) On retrouve d’ailleurs la même idée dans Hébreux. 1, 2-3 : « … c’est par lui –Jésus- aussi qu’il –Dieu- a créé l’univers ; idem dans Jean 1,3 (voir plus haut !).

    Qui est digne d’adoration ? Le premier commandement est d’adorer Dieu seul, et même pas ses anges. (Luc 4, 8 ; Apoc. 19, 10)

    Dans Hébr. 1, 6, il est dit que Dieu demande à ses anges d’adorer Jésus : « Que tous les anges de Dieu l’adorent ». De même, nous lisons dans Apoc. 5, 12-14 que les anges et tous les êtres « se prosternèrent et adorèrent Dieu et l’agneau de Dieu –Jésus-. (Dans Jean 1, 29 et Jean 1, 36, Jean-Baptiste désignant Jésus, dit : « …Voici l’agneau de Dieu… » ; nous voyons donc que c’est bien Jésus qui est l’agneau de Dieu.)

    Dans Luc 24, 52, lors de l’ascension de Jésus, ses disciples l’ont adoré : « …après l’avoir adoré.. ».

    Pour finir, Jésus fait partie de la trinité de Dieu. Quand Jésus confie à ses disciples la mission de faire à leur tour des disciples, il leur ordonne de les baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Il s’agit d’une véritable égalité en Dieu.

    Ce n’est pas seulement un verset qui montre que Jésus est Dieu, mais toute la Bible s’en fait l’écho comme d’une vérité criante !

    Mais en tout cela, rien ne peut remplacer une conviction personnelle, une révélation, puis la foi, accordée par Jésus seul. C’est ce que nous vous souhaitons d’expérimenter. Ainsi tous ces versets deviendront clairs pour vous.